ZOMBI CHILD : chronique

À cheval entre Haïti et la France, Bertrand Bonello convoque les fantômes de l’Histoire pour un film résolument politique.   Avec ZOMBI CHILD, Bonello fait ce que les États-Unis font régulièrement, mais la France beaucoup moins : étudier les conséquences des horreurs sur lesquelles le pays s’est fièrement bâti. Le cinéma français va rarement demander des comptes à son passé. Bonello, lui, va fureter deux cents ans en arrière, quand Napoléon ... [Lire la suite]