Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur,​ “déloyale” recette pour le tourisme 

Dans une des lettres de Harper Lee à un vieil ami, la romancière américaine déplore l'utilisation de son célèbre roman Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (To Kill a Mockingbird trad. Germaine Béraud, le Livre contemporain) pour promouvoir sa ville natale, Moroeville en Alabama. L'auteure condamne la contrée de son enfance pour l'avoir transformée en une « attraction touristique ». La lettre s'est récemment vendue aux enchères avec d'autres ... [Lire la suite]