L’ONU alerte sur l’inadéquation entre l’agriculture intensive et les enjeux de notre siècle

Les sols se dégradent à vitesse grand V si bien que nous perdons 24 mille millions de tonnes de terres fertiles chaque année, rapporte une nouvelle étude menée par les Nations Unies. L’agriculture intensive en est l’une des principales causes. (© Will Fuller/Flickr) "Les pressions exercées sur les ressources terrestres mondiales aujourd’hui sont plus fortes qu’à n’importe quelle autre époque de l’histoire humaine", alerte l’étude "Perspectives ... [Lire la suite]