« Je reste roi de mes chagrins », de Philippe Forest : un moment shakespearien

En 1954, le peintre Graham Sutherland réalise un portrait de Winston Churchill. Le romancier s’immisce dans cette rencontre, sur laquelle plane le souvenir des enfants morts. ... [Lire la suite]