Brexit Anamnèse : le coeur de l’Angleterre ne bat plus très fort. Quoique.

ROMAN ÉTRANGER - Bourré d’humour, fin et sensuel pour évoquer musiques, nourritures et lumières, sec et brutal dans la mise au jour du racisme omniprésent, le nouveau roman de Jonathan Coe a été qualifié de « premier roman du Brexit » de l’autre côté de la Manche. Lu d’ici, c’est aussi le premier roman à traquer si subtilement la crise d’identité européenne, la désindustrialisation, la montée de la xénophobie, l’hypocrisie du « politiquement ... [Lire la suite]