L’établi de Robert Linhart (2/5) : Les lumières de la grande chaîne

 

durée : 00:24:51 - Fictions / Le Feuilleton - "Quel esprit, quel corps peut accepter sans un mouvement de révolte de s'asservir à ce rythme anéantissant, contre nature, de la chaîne ? L'insulte et l'usure de la chaîne, tous l'éprouvent avec violence, l'ouvrier et le paysan, l'intellectuel et le manuel, l'immigré et le Français." ... [Lire la suite]

L’établi de Robert Linhart (1/5) : Le premier jour : Mouloud

 

durée : 00:24:54 - Fictions / Le Feuilleton - L’Établi, ce mot désigne ici les quelques centaines de militants intellectuels qui, à partir de 1967, s’embauchaient, “ s’établissaient ” dans les usines ou les docks. Celui qui parle ici, a passé une année comme O S. 2, dans l’usine Citroën de la porte de Choisy. ... [Lire la suite]

La Peur de Gabriel Chevallier 5/5

 

durée : 00:25:00 - La Peur de Gabriel Chevallier 5/5 - Gabriel Chevallier, que l'on reconnaît sous les traits de son narrateur Jean Dartemont, raconte dans La Peur la guerre de 14-18 telle qu'il l'a vécue et subie, alors qu'il n'avait que vingt ans. Le quotidien des soldats - les attaques ennemies, les obus, les tranchées, la vermine - et la Peur, terrible, insidieuse, " la peur qui décompose mieux que la mort ". " Ce livre, tourné ... [Lire la suite]

La Peur de Gabriel Chevallier (3/5) : La chance d’être blessé

 

durée : 00:24:31 - Fictions / Le Feuilleton - « J'ausculte mon corps, je le tâte dans l'ombre. Je rencontre ma main gauche qui ne répond plus à ma pression, dont les doigts ne peuvent serrer. Du poignet coule un liquide tiède. "Bon! Je suis blessé, j'ai le droit de partir!" » ... [Lire la suite]

La Peur de Gabriel Chevallier (1/5) : Les esprits sont bien dopés, la guerre est en bonne voie

 

durée : 00:24:34 - Fictions / Le Feuilleton - « Le feu couvait déjà dans les bas-fonds de l'Europe, et la France insouciante, en toilettes claires, en chapeaux de paille et pantalons de flanelle, bouclait ses bagages pour partir en vacances. » ... [Lire la suite]

Pages arrachées à l’œuvre d’Ossip Mandelstam (5/5) : Contre tout espoir

 

durée : 00:24:56 - Fictions / Le Feuilleton - « M’interdisant les mers et l’élan et l’envol, et rivant ma semelle à ce socle de terre, qu’avez-vous obtenu? Éblouissant calcul: vous n’avez pas mis fin au remuement des lèvres. » ... [Lire la suite]

Pages arrachées à l’œuvre d’Ossip Mandelstam (3/5) : Voyages et impressions

 

durée : 00:25:02 - Fictions / Le Feuilleton - « Ma mémoire abhorre tout ce qui est personnel. S’il ne tenait qu’à moi, je répondrais à l’évocation du passé par une simple grimace. » ... [Lire la suite]